(FR) Diet

Faim incontrôlable ? C’est une dépendance biologique aux sucres. Voici comment se défendre maintenant même avec peu d’exercice

Les escapades secrètes dans la cuisine…

Cette envie de manger votre placard entier, meuble compris…

Ce désir impulsif de sucreries et d’en-cas salés, céder à la tentation puis le regretter…

Tout cela n’est peut-être pas la faute de notre gourmandise

David Ludwig, un endocrinologue et écrivain américain reconnu, a montré comment les aliments contenant plus de sucre (pas seulement les sucreries) mais aussi les aliments comme la farine blanche, les pommes de terre et les féculents raffinés, ont ce qu’on appelle un indice glycémique élevé.

Ceci est responsable de l’activation d’une région spéciale du cerveau appelée « noyau accumbens » qui est connue pour être responsable de toutes les addictions, précisément parce qu’elle sécrète de la dopamine, l’hormone du plaisir.

En effet, plusieurs expériences menées par l’universitaire ont montré comment une boisson sucrée ou un plat riche en glucides* activent la même zone du cerveau que les drogues.

* Oui, les sucres et les glucides sont la même chose pour notre corps.

Brains
À gauche, un scanner cérébral après la consommation de sucres, à droite, un scanner cérébral après la prise de drogues.

Vous l’avez probablement remarqué. 

Quand nous jeûnons depuis de nombreuses heures.

Et qu’on se retrouve devant une part de gâteau moelleux au chocolat…

rempli de crème au chocolat veloutée et accompagnée d’une belle cuillère de crème chantilly…

nous nous imaginons enfoncer notre fourchette à travers chaque couche délicieuse…

Cake

Immédiatement, nous salivons…

nos pupilles se dilatent…

notre transpiration augmente…

et nous commençons à nous frotter les mains ou les doigts de manière compulsive

Ça ressemble aux symptômes du manque, non ?

Continuons cette réflexion

C’est très important, car cela concernera la « révolution cétogène » dont je vais vous parler bientôt.

Voyez-vous…

Lorsque le sucre entre dans la circulation sanguine, votre corps produit un pic d’insuline.

L’insuline est une hormone essentielle pour notre corps. Elle donne l’impulsion nécessaire pour que les sucres pénètrent dans les cellules et est utilisée pour produire l’énergie nécessaire pour alimenter les fonctions de notre corps.

Le mécanisme de l’insuline devient « mauvais » lorsqu’il y en a trop, comme dans le cas de la consommation de sucres.

Dans ce cas (après un pic) la glycémie et l’insuline chutent brusquement, le cerveau entre en crise et envoie des signaux au corps pour introduire un nouveau carburant = (FAIM).

fast food

Existe-t-il une méthode contre la faim ? 

Nous avons maintenant compris que l’insuline est responsable des faims incontrôlables soudaines, surtout quand elle passe sans cesse d’un pic à une chute. 

La solution est évidente et indéniable. Éliminer les sucres et les glucides !

Réfléchissez-y, c’est simple :

  • Moins de sucre
  • Moins d’insuline
  • Moins de faim

C’est pour cette raison que les régimes à faible teneur en glucides, comme le régime Keto (dont nous parlerons dans un instant), sont devenus si populaires…Parce qu’il s’agit d’éliminer la cause profonde qui fait échouer notre volonté. Peut-être que maintenant, vous commencez à comprendre pourquoi tous les régimes que vous avez essayés jusqu’à présent ont échoué. Parce que le problème n’est pas de savoir combien de calories vous consommez, mais combien d’entre elles proviennent des glucides et des sucres.

Les corps cétoniques : des composés contre la faim

À ce stade, le régime cétogène (ou Keto) est probablement un terme que vous avez déjà entendu.

C’est l’un des régimes les plus appréciés des stars d’Hollywood telles que Halle Berry, Kim Kardashian ou Jillian Michaels, l’entraîneuse des célébrités.

Le régime tire son nom de l’autoproduction de corps cétoniques dans notre organisme.

Lorsque ces composés sont produits, cela signifie que nous sommes dans la « phase cétogène » et que nous changeons donc le combustible de nos cellules.

La raison pour laquelle le régime « cétogène » est si populaire est simple,

Changer la source d’énergie du corps des glucides… que le corps décompose en « mauvais » sucres, nous laissant affamés, fatigués et irritables. Aux graisses saines qui apprendront à notre corps à se nourrir de nos « réserves » qui s’accrochent souvent à la taille, aux jambes et aux fesses.

Cela déclenche un cycle vertueux qui nous amène à atteindre la forme physique désirée plus tôt que vous ne le pensez.

Cela déclenche un cycle vertueux qui nous amène à atteindre la forme physique désirée plus tôt que vous ne le pensez.

Si vous avez déjà essayé ce régime, mais que cela n’a pas fonctionné pour vous, vous devriez lire ce témoignage.

Elisa, 54 ans, de Sondrio

J’étais vraiment pressée de commencer le régime cétogène.
Pour la première fois depuis des années, j’étais convaincue que je pouvais atteindre la forme que je recherchais et maintenir les résultats dans le temps.
J’étais motivée, j’étais prête à faire des efforts… et puis…

J’ai été très déçue.

Quand j’ai commencé le régime c’était super, j’ai perdu les premiers 2,7 kg en 9 jours…
Et mentalement, je me sentais très bien parce que je voyais mon poids diminuer.
Cependant, j’ai vite découvert que le régime cétogène traditionnel avait des
problèmes majeurs. Pour commencer je n’y comprenais rien. J’ai d’abord cherché à m’informer par moi-même sur internet, mais je ne le recommande pas car beaucoup d’informations sont trompeuses. Mon médecin m’a ensuite donné des recommandations. Il m’a dit de manger environ 65 % de matières grasses, 10 % de glucides et 25 % de protéines.

Mais compter tout cela était épuisant… je devais tenir un journal dans lequel j’écrivais tout ce que je mangeais et je devais tout calculer.

De plus, comme je l’ai découvert plus tard, de nombreux aliments que je pensais appropriés se sont avérés contenir des 
sucres cachés…Au final, c’était trop difficile à suivre, et par moments, les excès alimentaires étaient la seule chose qui pouvait me calmer !

Heureusement, l’année dernière, j’ai découvert qu’il existe un site internet et une application mobile appelés
Keto Cycle.
Keto Cycle est un programme de repas 
personnalisé , qui est conçu après avoir passé votre test d’identification en ligne. En effet, chaque femme, en fonction de son âge, de son mode de vie et de ses habitudes, doit avoir un programme alimentaire spécifique adapté à ses besoins spécifiques.

Après avoir répondu à leur simple questionnaire que vous pouvez trouver 
ici, j’ai reçu le programme alimentaire de 28 jours adapté à mes besoins, comprenant des recettes prêtes à l’emploi à base d’ingrédients faciles à trouver et le comptage automatique des macronutriments. C’est presque comme avoir un nutritionniste dans votre poche. Tout a changé pour moi car il est si facile de se mettre à cette version personnalisée du régime cétogène et de s’y tenir, et je n’ai plus d’obstacles à surmonter pour atteindre mon objectif.

C’est vrai, pour la plupart des femmes, suivre le régime cétogène générique sans recommandations personnalisées est non seulement beaucoup plus difficile, mais aussi inefficace.

C’est comme essayer de se rendre à Paris en voiture, sans carte, sans boussole, sans GPS et sans routes à suivre. Juste une étendue blanche uniforme infinie.

Au lieu de cela, il existe un chemin direct vers une vie sans crises de faim soudaines, avec plus d’énergie, avec des taux de glycémie normalisés et qui vous aidera à atteindre la forme physique souhaitée. Cela s’appelle Keto Cycle.

Maintenant, répondez à ce questionnaire entièrement gratuit et à des questions simples telles que votre âge, vos habitudes, allergies, plats préférés, etc.

Ce questionnaire dure moins de 60 secondes, et vous recevrez votre régime personnalisé de 28 jours qui a déjà aidé 3 547 femmes à :

  1. Entrer rapidement en cétose
  2. Rester en cétose à long terme sans difficulté
  3. Prospérer dans la cétose aussi longtemps que vous le souhaitez

Gardez à l’esprit que : vous trouverez des recettes simples et délicieuses avec des ingrédients naturels faciles à trouver.

La source:

https://hms.harvard.edu/news/addicted-food

https://www.drdavidludwig.com/your-brain-on-fast-acting-carbs/

0113312

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

.
0 %