(FR) Diet

La dure vérité sur la vie après les complications du “pied diabétique” (et comment les prévenir)

“C’est soit vous, soit votre pied.”

J’entendais les mots du médecin résonner dans la pièce, mais je n’arrivais pas à les comprendre sur le moment.

Assise à côté de mon lit d’hôpital, ma mère a laissé échapper un sanglot. Elle m’a serré la main et m’a dit que tout ira bien…

Je m’appelle Brooke, et cela fait un peu plus d’un an que j’ai perdu mon pied droit à cause du diabète. Et comme ma mère l’a dit à l’époque, je suis mille fois mieux aujourd’hui (aussi difficile que ce soit à croire).

Mon diabète de type 2 est sous contrôle. Mon taux d’HbA1c est passé de 7,4 à 5,6. J’ai perdu plus de 22 kilos. Et je suis en bien meilleure santé, plus heureuse et plus forte que je ne l’étais ce jour-là à l’hôpital.

Les complications du diabète ne sont pas une fatalité, et elles peuvent être évitées. En tant que personne qui en a été affectée, je le comprends mieux que jamais.

Mais ça n’a pas toujours été le cas…

Brooke

Quand on m’a diagnostiqué un diabète de type 2, je ne l’ai pas pris trop au sérieux.

J’ai essayé de suivre une alimentation plus stricte, mais j’ai vite déchanté parce que tous ces régimes étaient impossibles à suivre. Un repas “de triche” s’est transformé en une journée “de triche”, qui s’est transformée en une semaine “de triche”… jusqu’à ce que je ne fasse plus attention à ce que je mangeais ou buvais.

Pas parce que je ne m’en souciais pas. Mais surtout parce que j’avais du mal à comprendre mes repas et que je ne savais pas vraiment quoi manger ou non…

Entendre tout le temps que je devais “manger sainement” et “faire de l’exercice” ne m’a pas vraiment aidée. La plupart des médecins parlaient d’un “mode de vie équilibré” comme de quelque chose d’incroyablement facile à atteindre.

Réduire les glucides. Éliminer le sucre. Manger des repas plus petits tout au long de la journée. Faire de l’exercice cinq fois par semaine pendant 30 minutes. Se sentir motivée quoi qu’il arrive…

Mais pour la plupart d’entre nous, c’est incroyablement loin de la réalité.

Que faire si j’ai tendance à trop manger ? Si j’ai des envies de sucreries et l’habitude de grignoter tard le soir ? Ou si je n’ai pas le temps de cuisiner tous les jours ?

Et donc, je n’ai pas réussi à faire les changements de style de vie que mon médecin m’avait conseillés. Je n’ai pas surveillé ma glycémie aussi attentivement que j’aurais dû le faire.

Même si mon médecin m’avait mise en garde contre les complications d’une glycémie élevée, j’ai ignoré les signes que j’aurais dû écouter – jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Je pensais que les complications du diabète n’arrivaient qu’aux autres. Je me suis convaincue – surtout par déni de la peur – que rien de tout cela ne pouvait ou n’allait m’arriver.

Mais j’avais tort.

Un jour, je me suis cogné l’orteil au travail, mais je n’y ai pas fait trop attention. Je me suis dit que ça passerait – ça avait toujours été le cas auparavant.

Mais ma glycémie a commencé à grimper – un signe de mauvais contrôle et d’infection.

Au cours de la semaine suivante, la situation s’est aggravée. Lorsque je suis arrivée aux urgences, j’avais près de 41ºC de fièvre, ma glycémie était au plus haut, et mes orteils semblaient avoir une couleur plus foncée.

L’infirmière m’a regardée et m’a demandé si j’étais diabétique. Lorsque j’ai répondu par l’affirmative, ce qu’elle a dit m’a d’abord semblé rassurant :

J’ai vu bien pire. Nous allons vous nettoyer et vous devriez vous en sortir.

Cependant, quelques heures plus tard, j’étais en chirurgie. Après une opération de quatre heures, je n’avais plus qu’un seul pied.

J’ai dû rester à l’hôpital pendant des semaines pour guérir et réapprendre à marcher. Je passais chaque instant à recalculer mon équilibre. J’avais presque l’impression d’une métaphore ironique : tout cela concernait le “mode de vie équilibré” qui semblait si difficile à atteindre auparavant.

Seulement, c’était cent fois plus difficile.

Pas seulement au sens physique du terme. J’ai dû m’habituer à ce que mes amis et ma famille me perçoivent comme fragile. J’étais gênée par mon corps – d’une toute autre manière que lorsque mon seul problème était d’avoir un peu de graisse autour du ventre. La perte d’indépendance a été difficile à accepter.

Imaginez à quel point j’avais le cœur brisé lorsque je regardais tout le monde s’amuser et que je désirais ardemment participer à des activités avec ma famille. Pourtant, j’étais obligée de rester sur la touche, avec l’impression que la vie me passait sous le nez.

On ne se rend pas compte de la valeur d’une chose avant qu’elle ne disparaisse – je l’ai bien compris maintenant.

Mon médecin m’a dit que j’avais de la chance que ça n’ait pas évolué vers quelque chose d’encore plus grave. Avant tout cela, je ne savais pas qu’un diabète mal géré pouvait entraîner des lésions nerveuses, rendant difficile la perception de la douleur, du froid ou de la chaleur dans les pieds.

Et comme je l’ai appris personnellement, même une petite chose peut devenir un gros problème si on ne s’en occupe pas.

Mon médecin m’a dit que je devais perdre du poids, surveiller ma glycémie et mieux manger pour éviter de graves complications à l’avenir. Et même là, cela ne semblait pas être une tâche facile.

Entre le suivi de ma glycémie, le suivi de mes médicaments, la surveillance permanente de ce que je mangeais et buvais, la gestion des calories et des macros, je me sentais dépassée. Je ne savais pas non plus si je faisais tout correctement.

Mais je ne voulais pas devenir encore plus confinée dans mon corps. Ne pas avoir le luxe d’explorer de nouveaux endroits et de tenter de nouvelles aventures. Ne pas pouvoir être là pour ma famille et profiter de la vie. Être clouée dans un fauteuil roulant pour le reste de ma vie.

Avant de me faire sortir de l’hôpital, mon médecin m’a recommandé cette nouvelle solution tout-en-un de gestion du diabète dont je peux maintenant dire avec certitude qu’elle m’a sauvé la vie – et a rendu le contrôle du diabète dix fois plus facile et plus efficace.

Cette solution s’appelait Klinio. Il ne s’agissait pas d’une approche classique, universelle, que l’on retrouve habituellement dans les autres régimes et traitements du diabète. Pour vous aider à perdre du poids et à maintenir une glycémie saine, des nutritionnistes professionnels et des spécialistes du diabète élaborent un plan de repas entièrement personnalisé en fonction de votre type de diabète, de votre âge, de votre poids, de vos préférences alimentaires, de votre état de santé, etc.

Tout ce que j’avais à faire, c’était de répondre à un simple quiz et à quelques questions de routine sur moi-même.

Au début, j’étais sceptique… mais j’avais beaucoup plus à perdre qu’un seul pied. Je me suis donc inscrite au programme Klinio.

Après seulement trois mois, je voyais déjà la différence – au niveau de mon poids, ma glycémie et ma santé.

Après seulement trois mois, je voyais déjà la différence - au niveau de mon poids, ma glycémie et ma santé.

J’ai perdu près de 14 kilos en trois mois et maintenant, plus d’un an après, j’ai du mal à me reconnaître dans le miroir.

Mon taux d’HbA1c est descendu à un niveau sain. Au lieu d’avoir des pics extrêmes, je ne lutte plus pour contrôler ma glycémie. Et la menace de nouvelles complications du diabète est depuis longtemps révolue.

Ma famille ne me considère plus comme fragile et incapable – et même si ce n’est pas du tout la même chose, j’ai même réussi à prendre part à toutes ces activités familiales amusantes.

Lorsque je me suis inscrite pour la première fois à Klinio, j’avais peur de ne pas pouvoir éviter les pulsions alimentaires. J’avais peur de ne pas pouvoir m’y tenir et de ne pas rester constante.

Mais les mois ont filé sans aucun revers. Je ne me suis pas sentie privée ou limitée comme lorsque j’ai essayé de faire un régime auparavant – pas d’envies, de fringales ou de ces affreux hauts et bas de sucre.

Le plan de repas est incroyablement facile à suivre et à respecter car tout le travail a été fait pour moi.

Avec plus de 10 000 recettes personnalisées et menus quotidiens, je sais exactement ce que je dois manger pour maintenir ma glycémie stable. Je peux facilement échanger des ingrédients pour créer de nouvelles variantes de recettes dans l’application – et il n’y a rien que je n’aime pas parce qu’ils me laissent inclure mes aliments préférés. Ils préparent même des listes de courses hebdomadaires, de sorte que je n’ai pas à me soucier de l’alimentation du tout.

C’est de loin le mode d’alimentation le plus simple et le plus efficace que j’ai jamais connu – et il m’a probablement donné une seconde chance dans la vie.

J’apprends à gérer mon diabète en ayant une vision plus large de tout ce qui se passe dans mon corps. Je comprends pourquoi je luttais et j’ai maintenant confiance en mes décisions. J’ai trouvé le moyen de perdre du poids régulièrement et de garder mon corps en bonne santé. Je n’ai plus peur des complications du diabète.

Je me sens libre.

Si seulement j’avais connu Klinio plus tôt, je me serai épargnée des années de mauvaise gestion – et j’aurais probablement encore mon pied droit.

Alors, qu’est-ce qui rend Klinio si efficace ? Voici mon avis sincère.

C’est un plan de repas pratique qui fait tout le travail à votre place

Vous n’avez plus à vous demander quels aliments ou quelles quantités manger. Vous recevez plus de 10 000 recettes personnalisées et des listes de courses hebdomadaires pour maintenir votre glycémie stable et perdre du poids de manière constante. Vous pouvez trouver tous les ingrédients dans votre épicerie locale et les échanger pour obtenir des variantes de recettes qui vous plaisent davantage. Les repas eux-mêmes ne prennent pas plus de 15 minutes de préparation ! De plus, le plan de repas s’adapte à vous avec le temps.

C’est une solution facile pour lutter contre les fringales et gérer les glucides

J’ai toujours eu un penchant pour les sucreries et je luttais contre les pulsions alimentaires. Mais avec Klinio, je n’ai plus faim. Et je n’ai plus envie de glucides. Ils vous proposent des repas rapides et sains qui ont un goût incroyable et vous rassasient tout au long de la journée, de sorte que vous n’êtes pas affamé et ne dépendez pas de votre force de volonté. Il ne s’agit pas d’un régime restrictif, mais plutôt de vous aider à trouver un équilibre sain sans vous priver..

C’est un plan auquel vous pouvez facilement vous tenir et que vous pouvez suivre de façon constante

Finis les régimes irréalistes. J’ai l’impression de pouvoir enfin me détendre et respirer… Je n’ai plus besoin de compter les calories et les macros… Ni de me demander quels aliments sont mauvais pour moi et lesquels ne le sont pas – ils vous disent tout ! C’est comme avoir un coach personnel pour le diabète dans votre poche – il vous tient responsable, vous aide à gérer votre diabète, à prévenir les complications et à perdre du poids sans que vous ayez à y penser.

L’application surveille automatiquement vos données et suit vos progrès

Vous bénéficiez d’une assistance complète pour le calcul des glucides, du sucre, du cholestérol, des médicaments et d’autres paramètres. Vous pouvez également suivre l’évolution de votre perte de poids pour voir le chemin parcouru. De plus, c’est un outil formidable lorsque vous allez chez votre médecin : il suffit de charger l’application pour qu’il puisse voir tous mes paramètres quotidiens (ainsi que ma moyenne hebdomadaire et mensuelle). Et il y a aussi une assistance nutritionniste 24h/24 et 7j/7 !

Ne laissez pas les complications du diabète vous surprendre – choisissez un avenir plus sain.

Si je pouvais remonter le temps et me dire à moi-même ce qui m’attend à l’avenir, je le ferais sans hésiter. Malheureusement, je ne le peux pas.

Mais vous le pouvez – vous avez déjà une longueur d’avance sur moi.

Je veux être ici pour un bon moment avec le pied que j’ai encore intact. Je devais assumer la responsabilité de ma santé. Et si Klinio a aidé près de 90% des personnes comme moi, il peut vous aider aussi.

Si vous luttez avec le diabète, la glycémie, les choix alimentaires, la perte de poids, les médicaments, les régimes inefficaces, voici la bonne nouvelle :

Vous pouvez obtenir votre propre plan de gestion du diabète personnalisé tout-en-un dès aujourd’hui et éviter les complications du diabète. Ramenez vos chiffres à un niveau sain. Paraissez – et sentez-vous – comme la meilleure version de vous-même, que vous veniez d’être diagnostiqué ou que vous soyez diabétique depuis 30 ans.

Répondez à un quiz de 60 secondes et tenez les complications du diabète à distance grâce à votre plan de gestion Klinio personnalisé

158053

1 Comment

  1. Je suis de type 2. Depuis le confinrment j’ai pris 10 kgs. Je ne fais plus de sport et j’ai un syndrome de morton car apres une double fracture de ma cheville gauche j’ai un kinésithérapeute qui m’a fait pendant 1 an des seances d’électricité. J’ai une Hbc a 6,2 au lieu de 12 je passe de 1.26 a 0.61 de glycemie. Je ne gere pas ma glycemie car je ne manges pas bien ou pas du tout
    Merci

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

.
0 %