(FR) Diet

Comment les séniors de plus de 60 ans perdent-ils du poids avec le régime céto, sans compter une seule calorie ?

Je m’appelle Mary. Il y a tout juste trois mois, lors j’ai soufflé mes 63 bougies, j’ai réalisé que je n’aimais pas celle que j’étais.

Je pesais 80 kilos, et je n’avais jamais été autant en embonpoint.

Chaque fois que je montais sur la balance… chaque fois que je me regardais dans le miroir…

Mon reflet ne me satisfaisait pas. Vous savez c’est désagréable de voir une image de soi qui ne nous convient pas.

Je souhaitais un réel changement dans ma vie. Me dire que je ferais quelque chose dont je suis fière, que je pourrais raconter comme une fabuleuse histoire d’abnégation et de motivation.

Je ne peux pas vous dire à quel point je me sentais découragée par le reflet que je voyais chaque jour dans le miroir. Mais ironiquement, je ne pouvais pas m’empêcher de regarder mon corps dans le miroir.

Comme une mesure supplémentaire de contrôle, un dernier rappel pour me dire, ça y est es-tu prêtes à changer ?

Si je faisais un régime, je vérifiais chaque jour mon ventre pour voir combien de kilos j’avais perdu et si je pouvais enfin “accepter” son apparence.

Si je me surprenais à grignoter tard le soir, je regardais mon ventre et j’avais l’impression que les kilos repointaient le bout de leur nez.

Très vite, la culpabilité s’installait et je me retrouvais à manger sous le coup de l’émotion…

Je ne le savais pas encore mais j’étais dans un cercle vicieux, incapable d’inverser la tendance pour laisser place au positif.

Cette femme que je voyais dans le miroir – ces 80 kilos – ne pouvait tout simplement pas être moi.

Triste constat de déni n’est-ce-pas ?

En analysant mon corps chaque jour, je me sentais de plus en plus malheureuse, désespérée et j’avais peur de ne jamais aimer mon propre reflet…

Mary, 63

J’ai lutté contre mon poids aussi longtemps que je me souvienne. Et ces kilos en trop avaient des conséquences sur mon corps…

Mon arthrite était de plus en plus douloureuse. Je faisais de l’hypertension et du cholestérol. Je ne pouvais pas monter et descendre les escaliers sans être fatiguée et essoufflée…

Ce n’est pas la vie que je voulais vivre.

J’étais toujours sur la touche à regarder les autres s’amuser, alors que je désirais ardemment participer à des activités avec ma famille et mes amis.

Je n’étais pas en mesure de jouer avec mes petits-enfants. J’évitais à tout prix de me baigner car je ne voulais pas qu’on me voie en maillot de bain – pas même mon mari. Je portais des vêtements trop grands pour que personne ne voie mon ventre flasque.

Je mettais des interdits sur de faux interdits.

Au fond de mon cœur, je SAVAIS qu’il y avait encore beaucoup à faire dans la vie. Je voulais me sentir libre dans mon corps et vivre ma vie sans me sentir honteuse ou gênée en permanence.

Je voulais être capable de jouer avec mes petits-enfants au lieu de simplement regarder ma vie passer.

J’ai fantasmé sur le jour où je perdrais enfin mes kilos en trop et que plus rien ne me retiendrait…

Mary, 63

C’était la meilleure façon pour moi de gaspiller mon temps.

Au fil des ans, j’ai essayé TOUS les régimes pour perdre la graisse autour de mon ventre, de ma taille, de mes cuisses et de mes aisselles.

Le régime du jeûne. Le régime Atkins. Le régime paléo. Le régime pamplemousse. Le régime au thé vert. Pendant un certain temps, j’ai même pris des pilules amaigrissantes et des suppléments de perte de poids qui étaient au mieux inefficaces et au pire dangereux.

J’aurais dû savoir que cumuler les désillusions ne signifie pas que je suis en situation d’échec mais au contraire que je continue à me rapprocher de ce que je veux.

J’ai également essayé de faire de l’exercice et j’ai gaspillé beaucoup d’argent dans des plans de perte de poids inefficaces.

Mais rien ne fonctionnait. J’ai lutté et transpiré pendant des semaines pour perdre quelques kilos et les reprendre immédiatement.

C’est un peu comme la sensation de pédaler dans le vide.

Le comptage des calories, le suivi, la mesure, la pesée et la recherche de tous les ratios de nutriments commençaient à accaparer toute ma vie. Le fait de penser constamment à la nourriture et aux moyens d’en manger moins me laissait perpétuellement affamée et privée de nourriture.

C’était une façon terrible et démotivante de vivre sa vie. Et ce que je voulais, c’était vivre pleinement ma vie.

Je ne savais plus quoi faire, ni vers qui me tourner, ni à qui faire confiance.

J’avais l’impression de mener une bataille perdue d’avance et j’en avais assez de me taper la tête contre le mur en essayant de perdre du poids.

Si tout cela vous semble familier…

Lisez attentivement mon retour d’expérience. Partage et gratitude.

Parce que juste au moment où j’étais sur le point d’abandonner, une amie proche m’a parlé d’une méthode simple de perdre du poids de façon constante et rapide.

Cela m’a permis de perdre 20 kilos en seulement 3 mois. Je déborde d’énergie maintenant. Mes rides disparaissent. Et je porte des vêtements dans lesquels je n’ai pas pu rentrer depuis des années.

Je n’ai pas eu besoin de m’affamer. Je ne me suis pas sentie en manque ou privée de nourriture. J’ai pu manger tous mes aliments préférés sans me sentir coupable. Je n’ai pas eu à suivre ou à compter les calories non plus.

C’est spécifiquement adapté aux femmes de 60 ans.

Lorsque j’ai été ménopausée, j’ai pris beaucoup de poids, et je n’arrivais pas à m’en débarrasser. Je ne savais pas que pendant et après cette période, le métabolisme ralentit et que les changements hormonaux rendent la perte de poids particulièrement difficile – et la prise de poids plus facile.

Comme si ce n’était pas déjà difficile mais bon hauts les chœurs !

En fait, les femmes peuvent prendre jusqu’à 10 kilos après la ménopause. Mais ce plan de repas peut “relancer” votre métabolisme et vous aider à brûler les graisses toute la journée, tous les jours.

Plus de régimes. Plus de fringales. Plus de pensées sur la nourriture tout le temps.

Quand mon amie et moi nous sommes retrouvées, elle m’a laissé sans voix. La femme que j’avais connue il y a 15 ans n’existait plus. Je l’ai trouvée en forme, sexy et en bonne santé. Elle paraissait faire 20 ans de moins.

Elle m’a expliqué qu’elle utilisait une application appelée KetoCycle qui lui donnait un plan de repas céto personnalisé en fonction de son âge, de son poids, de son historique de santé, de ses aliments préférés, ect. 

Elle ne l’a pas assimilé à un régime classique de perte de poids parce que les nutritionnistes sont professionnels et ont personnalisé chaque plan en fonction de ses besoins spécifiques.

Elle a poursuivi en m’expliquant que cette application faisait tout le travail à sa place – qu’elle suivait ses calories, comptait ses macros, planifiait ses repas, avait des milliers de recettes personnalisées et même des listes de courses hebdomadaires. De plus, elle pouvait continuer de profiter de manger des en-cas et desserts, ce qui lui a permis de se débarrasser de ces petites fringales qui la hantaient depuis des années.

Cela semblait simple ET efficace – et c’est exactement ce que je recherchais.

Je dois admettre qu’au début, j’étais sceptique à l’idée de manger des tonnes de graisse. Cela allait à l’encontre de tout ce qu’on m’avait appris toute ma vie. Mais après avoir fait beaucoup de recherches, j’ai découvert que l’alimentation céto est en fait la façon dont nous sommes censés manger.

Et ça on ne nous l’apprend pas toujours.

Découvrir que l’augmentation des maladies cardiaques, du diabète et de l’obésité était directement liée aux régimes pauvres en graisses que l’industrie de la santé et le gouvernement encouragent depuis si longtemps m’a ouvert les yeux.

J’avais tellement peur d’être déçue une fois de plus. Mais après avoir vu les progrès de mon amie, je me suis lancée dans le KetoCycle.

Aujourd’hui, je suis enfin fière de mon reflet dans le miroir.

Je n’en reviens pas. Je suis fière de mes résultats actuels. C’est la première fois que je m’alimente de façon agréable et plus rapidement. 

J’ai beaucoup plus d’énergie, ce qui me permet de courir après mes petits-enfants sans m’essouffler. 

Vous imaginez, moi, taper dans un ballon et courir. C’était du domaine du rêve.

Mon arthrite ne me dérange plus autant. Mon cholestérol est à un niveau sain. Mon ventre flasque a disparu.

Je me sens enfin bien dans ma peau et je n’ai plus l’impression de devoir cacher mon corps en permanence. J’ai abandonné les vêtements trop grands et je peux porter un maillot de bain en toute confiance. Et à en croire mon mari, il a retrouvé la femme dont il est tombé amoureux il y a plus de 40 ans.

Lorsque je me suis inscrite au KetoCycle, j’avais des doutes. J’adore les glucides comme le pain et les pâtes. Mais au lieu de cela, je devais augmenter ma consommation de graisses tout en réduisant les glucides pour me mettre en état de cétose. Cela signifiait faire le plein d’œufs, de steak, de beurre de cacahuète, ect.

Les premiers jours ont été un peu plus difficiles, mais j’ai veillé à boire suffisamment d’eau, et les envies de glucides ont disparu. Les repas étaient si délicieux et rassasiants que le besoin constant de grignoter avait complètement disparu – et je n’ai pas eu une seule fringale.

Yes ! C’était un gros objectif à atteindre.

De plus, je n’ai pas ressenti de difficulté car tout avait été planifié pour moi.

✅ Je pouvais choisir parmi plus de 1 000 recettes personnalisées qui ne prenaient pas plus de 15 minutes à préparer (et si j’avais prévue une sortie à l’extérieur, j’avais des conseils sur la façon de manger sans trop de tracas).

✅ J’ai obtenu des listes d’aliments hebdomadaires avec des ingrédients simples et abordables que je pouvais trouver dans mon épicerie locale.

✅ Je pouvais me gaver de collations et de desserts – tout en laissant tomber des kilos sans trop d’efforts.

✅ Je n’avais pas à compter les calories, les macros ou à mesurer les portions, car KC faisait tout pour moi.

✅ Avec des repas sains et bons, j’étais rassasié pendant la journée – je n’ai donc jamais eu faim, je n’ai pas eu à compter sur la volonté ou à combattre les fringales.

✅ J’avais l’impression d’avoir un nutritionniste personnel dans ma poche, ce qui me permettait de rester concentrée, responsable et motivée.

✅ Je disposais d’un soutien nutritionniste 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, il me suffisait d’envoyer un message rapidement à chaque fois que j’avais une question.

Tout ce que j’avais à faire était de me délecter d’une joie incroyable lorsque je voyais la femme sexy, heureuse et forte dans le miroir.

Oui oui, je vous parle bien de moi.

Votre incroyable transformation ne serait-elle pas à portée d’un seul questionnaire ?

Si vous avez plus de 60 ans, comme moi, fermez les yeux pendant une minute et essayez d’imaginer votre corps de rêve.

A quoi ressemble-t-il ? Comment se sent-il ?

Si vous pouviez avoir ce corps… cette énergie juvénile que vous aviez à l’époque… cette peau lisse et tendue sans rides… et vous SENTIR comme si vous aviez 30 ans de moins, à l’intérieur comme à l’extérieur…

Saisiriez-vous cette chance ?

Personnellement, je suis très heureuse de l’avoir fait. Parce que, quand je me vois dans le miroir ces jours-ci…

Quand mon mari me regarde comme au début de notre relation…

Quand ma famille et mes amis me couvrent de compliments et me demandent mon secret…

Je ne peux pas me sentir plus fière.

Et si cela a aidé près de 90 % des femmes comme moi à obtenir le corps de leurs rêves, cela peut vous aider aussi.

Il peut vous aider à profiter pleinement de votre vie, comme je le fais en ce moment.

Sans honte. Sans peur. Sans embarras. Juste sans soucis et heureuse.

Vous pouvez obtenir votre propre plan de repas céto personnalisé aujourd’hui et expérimenter par vous-même les résultats fascinants de perte de graisse devant lesquels les clients de KetoCycle s’extasient.

Tout comme :

Emma, 62 ans

Zoey, 60 ans

Amelia, 64 ans

Répondez à un quiz gratuit de 60 secondes et découvrez à quelle vitesse vous pouvez atteindre vos objectifs de perte de poids avec votre propre plan de repas Keto personnalisé

  Pour des raisons de sécurité, nous recommandons à chacun de consulter son médecin avant de commencer un régime.

0111177

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

.
0 %